Chants

Voici le chant du CICHEC, entonné fréquemment par les étudiants ichéquiens. Joignez-vous à nous la prochaine fois!

C’est
 à 
Bruxelles,
 en
 plein
 milieu
 d’Montgom,
Que 
fut
 créée
 une 
belle 
HEC.
Et 
par
 le
 fait 
de 
quelques 
grands 
bonshommes,
S’y 
développa 
un 
cercle 
de 
Calottés.
Et 
depuis 
lors
 dans 
les 
bars 
facultaires,
Devant 
ces 
gars, 
qui
 ne 
manquent 
pas 
d’air,
Résonne 
un 
cri, 
faisant 
trembler 
la 
terre
:
Retirez‐vous 
car 
le 
CICHEC
 est 
là
!
(bis)

Les 
Ichéquiens
 ne
 craign’ 
pas 
la 
misère.
Not’
 gai
 folklore,
 nous 
le
 crions 
bien
 fort.
Quand 
nous
 serons 
tous 
rassasiés
 de 
bière,
Qu’on
 nous 
enterre
 et
 l’on
 boira
 encore.
Et
 c’est 
ainsi
 que 
Maes
 et
 Jupiler,
Dans
 notre
 Cercle, sont
 devenus
 légendaires.
Quand
 nous 
sommes 
là,
 tout
 le 
monde 
lève
 son
 verre.
Buvons 
un
 coup 
car
 le 
CICHEC 
est 
là
!
(bis)

Au 
rouge
 et
 vert, 
nous
 serons 
tous 
fidèles
A 
nos
 couleurs, 
nous
 jurons
 tous 
honneur
C’est
 toi,
 CICHEC, 
le 
plus
 grand
 de 
Bruxelles
Le 
seul,
 le 
vrai
 cercle
 de
 guindailleurs
Et 
toutes
 les 
biches, 
après 
notre
 passage,
Sans
 exception,
 perdront 
leur
 pucelage.
Mais 
malgré 
tout,
 nous
 leur 
rendons
 hommage.
Tirons 
un
 coup 
car 
le 
CICHEC
 est
 là
!
(bis)

Le chant du Guttur :

Dites le Guttur et nous voilà (x2)
On s’entend bien, on vous aime bien
On est là et on chantera
S’il le faut jusqu’au matin,

Dites le Guttur et nous voilà (x2)
Au vin à la bière on guindaille,
S’il le faut jusqu’au matin,
Toujours dignes on fait ripaille,

Et si les hommes ça chante, ça rit, chahute et boit,
Nous en guindaille on imitera
Rire, chanter et gazouiller en comité,
En faibles femmes on essayera,

Même si les femmes on connaît pas, on n’en veut pas
A la guindaille on s’imposera
Santé les gars, à nous les filles c’est décidé
Vive le Guttur tu règneras!

Le chant du Pétase :

Le Pétase aime la guindaille,
c’est pourquoi nous sommes ici mes compagnons:
dans ce monde de grisaille:
célébrons nos femmes, la bière et nos chansons.

Camarades du Pétase,
célébrons ensemble la bière que nous buvons,
qu’elle s’appelle Stella ou Maesssssss,
c’est la bière du pays que nous chérissons.

Le front haut, la mine fière
nous chantons ce gai refrain épicurien
du drapeau à la bannière,
de Bruxelles nous sommes le rubis divin.

Consommés madrilènes,
délices des îles et pièces de bœufs à l’estragon,
pommes duchesses, tranches Napolitaines,
café, c’est tout c’qu’on aura à bouffer.

Sponsors




     
     

Liens

     
------------------------------